Patchwork

  • Le vendredi de 14h00 à 18h00.

participation activité gratuite


 

Quand nous commençons à coudre, nous oublions nos soucis, nos tamalous...

les idées s'enchaînent et ... quel plaisir de terminer un ouvrage !

 

 

Responsable : Corine au 05.46.47.43.12

En savoir plus...

Notre groupe patchwork est maintenant bien étoffé !
La motivation et l'imagination sont au rendez-vous… tout et pour le mieux.
En fait c'est simple, il faut :

  • Préparer les patrons
  • Faire les gabarits des patrons et les découper soigneusement
  • Choisir les tissus et les découper avec les gabarits
  • Choisir les aiguilles et le fil qui conviennent avec le point choisi et les tissus.

Quant c'est fini, il faut reconnaitre que c'est chic… et c'est beau.
Ah, bien sûr, à ne pas oublier, il faut savoir coudre… 

Un patchwork est une technique de couture qui consiste à assembler plusieurs morceaux de tissus de tailles, formes et couleurs différentes pour réaliser différents types d'ouvrages. Le patchwork peut être utilisé pour réaliser plusieurs types d'objets ou d'éléments de literie comme les courtepointes (Une courtepointe (ou anciennement courte-pointe) est un type de couverture doublée, remplie de coton ou de duvet, piquée ou brodée, qu'on étend sur un lit. Elle se distingue de la couverture simple par le fait qu'elle se compose d'au moins deux épaisseurs de tissu enfermant un rembourrage. Elle peut être utilisée comme l'unique couverture du lit, ou bien comme une couverture d'ornement ajoutée par-dessus la couverture, et dans ce cas elle s'apparente à un couvre-lit ou à un dessus-de-lit. C'est particulièrement le cas en Amérique du Nord). 

La réalisation du patchwork avait d'abord un but pratique de réutilisation de fragments de tissu divers issus de découpes nécessaires pour d'autres travaux. 

On a trouvé des représentations très anciennes en Inde et en Égypte. La tradition rapporte que ce sont les croisades qui ont apporté en Italie et dans le sud de la France cette technique trouvée en Palestine. 

Développée en Grande-Bretagne à la fin du XVIIIe siècle, elle se développa aux États-Unis à l'occasion de la forte immigration britannique au début du XIXe siècle. Au contact des « anglaises », les femmes amish furent intéressées par ce mode de récupération qui correspondait exactement aux principes de vie de leur communauté. Les patchworks amish réalisés avec des tissus unis et souvent sombres, chutes des tissus traditionnellement utilisés, constituent un style particulier de l'art du patchwork et sont très recherchés. 

Du côté de l'Asie, la technique ne semble jamais s'être éteinte. Si la technique du "shashiko" est sans doute récente au Japon, certaines gravures témoignent d'une existence ancienne. En Inde et au Pakistan, par exemple, il reste encore des artisans réalisant des patchworks de type "mola" ou broderie perse avec de l'appliqué collé : le "Ralli quilt" des bords du désert du Thar.