Gastronomie et Terroir de l'ile d'Oléron

Gastronomie Oléron

Il fait vraiment bon vivre sur l'île d'Oléron...

 Outre la beauté et la variété de ses paysages, découvrez un riche terroir aux nombreuses saveurs naturelles.

Elle fait l'homme droitLes produits de l’Océan y sont exceptionnels. Bénéficiant d’un environnement exceptionnel, de conditions météorologiques adaptées et d’un savoir-faire séculaire, l’huître Marennes-Oléron est l’ambassadrice de notre gastronomie locale.
Les zones de production sont présentes sur l’ensemble du territoire et plus particulièrement sur la côte Atlantique de Marennes, dans la vallée de la Seudre et sur l’île d’Oléron. De très grande qualité, l’huître Marennes-Oléron est la seule en France à posséder le label Rouge.

La variété et la qualité des poissons et fruits de mer sont une autre partie importante du patrimoine gastronomique du territoire. Les marins-pêcheurs du port de La Cotinière, premier port de pêche de la Charente-Maritime, ramènent à quai pas moins de 90 espèces.

Les moules de bouchot et de filières Marennes-Oléron sont également très recherchées. Elles se prêtent particulièrement bien entre autres à la recette locale, « l’églade », très simple à préparer et excellente.

Pour apprécier encore un peu plus les produits de la mer, associez-les avec un des excellents vins de pays d’Oléron. En apéritif, le pineau local, au goût sucré prononcé, est un délice. Enfin pour les belles occasions, dégustez un cognac ou une liqueur du cru*.



* L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

L’églade de moules

EGpastel13072017L’églade de moules, impossible de passer des vacances sur l’île d’Oléron sans en entendre parler et bien sûr d'en déguster ! Ce plat est typiquement charentais. Son nom curieux (parfois prononcé éclade sur le continent) vient d’un vieux mot patois, éguiade, qui signifie « aiguillade » en rapport avec des aiguilles du pin.
La particularité de l’églade, c’est d’être préparée uniquement à base de moules et d'aiguilles du pin maritime (largement répandu sur toute l’île d'Oléron).

L'églade est également parfois connue par les anciens localement sous le nom saintongeais de terrée car à l'origine les moules étaient disposées sur la vase séchée (terre) des marais et recouvertes de tiges de fèves desséchées.

Les moules sont dressées verticalement (pointes vers le haut) sur une planche de bois (au centre de laquelle on a parfois planté quelques clous). Il est aussi commode de poser les quatre premières moules horizontalement en croix, puis on intercale les autres verticalement en comblant les trous et en les serrant bien afin qu'elles ne s'ouvrent pas à la cuisson. On recouvre ensuite d'une bonne épaisseur d'aiguilles de pin, auxquelles on met le feu. Ensuite on disperse les cendres à la fin de la cuisson à l'aide d'un carton (traditionnellement un calendrier des postes).

Pour manger des éclades, il ne faut pas avoir peur de se salir les mains avec le noir du brûlé qui laisse des traces, ni des coquilles qui s’effritent sous la pression des doigts, ou des quelques aiguilles de pins restées coincées dans les moules à peine écloses. Là, réside tout le charme des églades.

On mange traditionnellement l'églade avec du pain et du beurre des Charentes, accompagné de vin blanc du pays charentais.

Mini marché ...

Le Foyer Rural de Grand Village Plage, vous invite à découvrir quelques produits locaux...

Laissez-vous tenter pour déguster et acheter du pineau, du vin du producteur indépendant Tradet-Pradére, des huîtres de la production locale des Ets Morlon ou du sel marin, récolté ici-même sur Oléron par le saunier du Port des Salines de Grand Village Plage disponible à la Salorge, et enfin dégustez les fromages de chévre fermier de la fromagerie des Salines...